hey youuu w/ Grace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 9
Date d'inscription : 11/07/2012


MessageSujet: hey youuu w/ Grace    Mar 17 Juil - 3:31

Heureusement, mes longues journées de semaine sont compensées par les week end où la possibilité m’est toujours offerte d’aller jouer au Gibus. Ce que je me suis attaché à faire ce soir, transpirant avec le groupe toujours formé pour essayer de produire un son s’approchant de la musique, puis faire la fête jusqu’à pas d’heure. Je suis accoudé au bar et j’ai déjà bu plusieurs verres. Autour de moi, les gens se pressent, discutent, dansent, hurlent à moitié. A côté de moi, une fille… assez jeune, essaye d’attirer l’attention du serveur. Je glisse ma main dans ma poche et sors une cigarette que je me glisse sur le bord des lèvres. « S’il vous plait ? » Je demande au type qui a tellement chaud qu’il transpire à grosses goutes. J’indique la jeune fille à côté de moi et lui assène un sourire ironique. « La charmante demoiselle ici présente aimerait qu’on s’occupe d’elle ». Elle sourit un peu, me semble timide. « Je souhaiterai simplement un verre d’eau et oui je suis consciente qu’alcool ou pas ça me coûtera plus de sept euros. Merci. » Elle paye un verre d’eau que le serveur lui tend et je fronce un peu le nez. « De l’eau, hm ? » Je me tourne vers elle en tendant mon propre verre qui ne contient surement pas de l’eau, pour trinquer. « Longue vie aux buveurs d’eau ». Je ris un peu et lève mon verre pour l’avaler cul sec. « Tu as aimé le concert ? » Je demande en montrant la scène derrière moi. « Comme la plupart des filles ici j’ai été séduite par ton image d’homme mature et ténébreux mais si je dois émettre un avis objectif je dirais que ça ne suffisait pas à masquer le manque de justesse du chanteur beaucoup trop alcoolisé de ton groupe. » Elle sourit et j’hausse un sourcil curieux, un peu amusé par le personnage, et étonné également par la critique – objectivement vraie – rudement opérée. « Ne m’en veux pas, j’évolue dans une famille très exigeante au niveau musical. » J’hausse une épaule en demandant un nouveau verre d’un signe de la main. « C’est une critique assez juste ». Je ris un peu et avale le verre qu’on m’apporte. « Tu chantes ? » Elle m’offre un regard qui en dit long sur la fierté ressentie et je souris un peu, me demandant sur qui j’ai bien pu tomber. « Et je joue du piano et du violon. Le piano est une affaire de famille, quant au violon c’est plus personnel, je voulais me distinguer sans doute. » Elle s’occupe un instant de son verre, puis enchaine rapidement : « Tu ne m’inviterais pas à t’accompagner fumer une cigarette à l’extérieur ? Ca va avec le personnage que tu cherches à créer et je pourrais rendre folle de rage ma demi sœur qui s’amuse en autre à mettre du sel dans mon café. » Le personnage que je cherche à créer ? Je ris un peu, je n’ai plus franchement 20 ans et plus franchement quoi que ce soit à prouver non plus. Ma vie est restée la même, le personnage est enclenché depuis bien longtemps et a fini par remplacer les anciennes traces d’un moi moins stéréotypé. On paye souvent la vie parisienne de bourgeois le prix fort, j’imagine que je ne fais pas exception à la règle. J’acquiesce cependant en tirant mon paquet de la poche intérieure de ma veste. « Si, allons-y ». Je passe un bras autour de ses épaules et l’attire au dehors, vers le coin où tous les autres fument. « La scène t’intéresse pas ? » je demande, une fois allumée. « T’en veux une ? »

Bien évidemment, elle décline, avec une explication radicale à la clé : « Non merci ca ira, c’est très mauvais pour les cordes vocales tu sais. » Je ris un peu, amusé par la crédulité. Je me demande quel âge elle a mais elle poursuit avant que la question ne franchisse mes lèvres. « Ce n’est pas que la scène ne m’intéresse pas, mais je ne crois pas que mon univers musical convienne à ce genre de club. » Un rire m’échappe de plus belle et je tire sur ma cigarette. « Quel est-il alors, cet… univers musical ? » Elle rit un peu avant de répondre : « Je te montrerai un jour, à l’occasion, pour ne pas dire jamais, je doute que Lucie s’incommode une nouvelle fois de ma présence et tu ne m’as pas l’air du matin. » J’hausse une épaule et fronce le nez. « J’ai une vie professionnelle je te signale… » Je souris un peu, amusé par son côté miss je sais tout, mais elle se fige un peu quand nous sommes rejoints par une autre jeune fille qui nous offre un sourire franchement désagréable, malgré les avantages visuels qu’on peut lui concéder. « Dis donc Grace, si Papa savait que tu fumes avec des rock stars de son âge, il serait sans doute pas très content ». Je roule des yeux, est-ce que j’ai l’air si vieux que ça ? Où elles si jeunes ? Visiblement, la seconde est "la" sœur. Je soupire un peu, et envoie valser ma cigarette un peu plus loin, m’approchant de… Grace avec nonchalance. Je colle mes lèvres sur les siennes rapidement et remets une de ses mèches de cheveux en place. « Rentre vite Grace, avec que ta tyrannique de sœur n’avoue tout à Papa… » Je termine ma phrase en lançant un regard un poil agressif à Miss Sel dans le café qui a l’air légèrement contrariée maintenant. Du coup, c’est à Grace de répliquer : « Tu n’iras faire croire à personne que je fume Lucie. Mais soit, tu veux rentrer ou tu attends qu’Alexandre te donne son numéro de téléphone pour acheter ton silence ? » J’hausse un sourcil et lève les yeux au ciel. « Vraiment, ça achèterait ton silence… Lucie ? » Je me fiche pas mal de leurs querelles de sœurs, à dire vrai, mais l’autre se mord la lèvre et semble réfléchir sérieusement à la proposition. « Je lui dirai tout, de toute façon », finit-elle par répliquer, aussi stupide qu’honnête sur ce coup là. Je croise les bras, comme perdu au milieu du champ de bataille. « J’ai pas de portable de toute façon ». Mensonge éhonté pour me faire remarquer. « Il a pas de portable, aucune chance que je le revois donc. » Je ricane tandis qu’elle entraine sa demi-sœur au loin pour aller prendre le métro.


Dernière édition par Alexandre Edelstein le Mer 18 Juil - 2:24, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 10
Date d'inscription : 16/07/2012


MessageSujet: Re: hey youuu w/ Grace    Mar 17 Juil - 11:58

Gibus, soirée comme une autre avec Lucie et ses amis que je suis obligée de fréquenter dans l’espoir que mon père ne se fasse pas un sang d’encre à l’idée que je sois seule dans Paris aux alentours de vingt deux heures malgré ses messages réguliers et inquiets. Je suis près du bar, non pas que je fasse partie de ces adolescentes qui se sentent obligées de boire en soirée, je voulais simplement un verre d’eau, ce qui ne semble pas être servi ici. Alexandre dont je connais le nom et qui ne connaît pas le mien, comme ça arrive bien souvent dans l’univers des soirées parisiennes et surtout ici s’adresse au serveur dans l’idée sûrement très noble de me faire boire de l’alcool. « S’il vous plait ? » commence t-il, en bel habitué des lieux. « La charmante demoiselle ici présente aimerait qu’on s’occupe d’elle ». La flatterie aurait pu me passer au dessus si je n’avais pas passé les trente dernières minutes à l’admirer devant la scène. « Je souhaiterai simplement un verre d’eau et oui je suis consciente qu’alcool ou pas ça me coûtera plus de sept euros. » Je tend un billet dont on me rend expressément la monnaie. « Merci. » « De l’eau, hm ? » C’est sans conteste ce qui surprend le plus les gens, quoi qu’ils ne devraient pas tellement l’être, je ne dois pas franchement inspirer la déprave. « Longue vie aux buveurs d’eau ». Il lève son verre pour trinquer avec moi, ce qui suscite un regard en biais de Lucie un peu plus loin. « Tu as aimé le concert ? » Question intéressante. « Comme la plupart des filles ici j’ai été séduite par ton image d’homme mature et ténébreux mais si je dois émettre un avis objectif je dirais que ça ne suffisait pas à masquer le manque de justesse du chanteur beaucoup trop alcoolisé de ton groupe. » Je lui souris avant de réaliser que ce qui relève du simple avis à la maison pourrait être injurieux dans un autre contexte. « Ne m’en veux pas, j’évolue dans une famille très exigeante au niveau musical. » Il avale son verre d’une traite et j’espère un instant pour lui qu’il possède une carte de membre vip ou quelque chose de ce genre. « C’est une critique assez juste ». Il rit et commande un autre verre qui arrive dans les plus bref délai, étonnant. « Tu chantes ? » Je souris cette fois, prenant sans doute un regard un peu plus impérieux que je tiens sans conteste de l’un de mes pères, les deux n’étant pas vraiment doué pour la modestie. « Et je joue du piano et du violon. Le piano est une affaire de famille, quant au violon c’est plus personnel, je voulais me distinguer sans doute. » Je bois une nouvelle gorgée d’eau tandis que les regards assassins de Lucie se font plus insistants. J’ai bien envie de la faire miroiter. « Tu ne m’inviterais pas à t’accompagner fumer une cigarette à l’extérieur ? Ca va avec le personnage que tu cherches à créer et je pourrais rendre folle de rage ma demi sœur qui s’amuse en autre à mettre du sel dans mon café. »

Il semble emballé par l’idée ce qui arrange mes affaires, rares sont les occasions ou je peux avoir l’avantage sur Lucie. « Si, allons-y ». Il passe un bras autour de mon épaule et je reste une seconde pantoise devant l’initiative avant de sourire avec une certaine fierté en quittant le club accompagné du ténébreux guitariste à la réputation qu’on ne fait plus. « La scène t’intéresse pas ? » Il allume une cigarette et me regarde, non sans me proposer. « T’en veux une ? » Je secoue la tête. « Non merci ca ira, c’est très mauvais pour les cordes vocales tu sais. » Je souris et hausse les épaules. « Ce n’est pas que la scène ne m’intéresse pas, mais je ne crois pas que mon univers musical convienne à ce genre de club. » Il rit, se moque sans doute de mon inaptitude à jouer les dévergondées comme Lucie.  « Quel est-il alors, cet… univers musical ? » Je secoue la tête. « Je te montrerai un jour, à l’occasion, pour ne pas dire jamais, je doute que Lucie s’incommode une nouvelle fois de ma présence et tu ne m’as pas l’air du matin. » Je souris amusée, tandis que ma demi sœur sort comme par le plus grand des hasard à ce moment là. Mon regard croise celui d’Alexandre que je fais manifestement beaucoup rire ce soir. Il me rétorque alors qu’il travaille, et je ris moi aussi. «J’ai une vie professionnelle je te signale… » séance d’amusement interrompue par Lucie qui ne supporte décidément pas un dixième de la provocation dont je suis capable en si bonne compagnie. « Dis donc Grace, si Papa savait que tu fumes avec des rock stars de son âge, il serait sans doute pas très content ». C’est en effet possible et je peux oublier l’idée qu’elle ne raconte rien de toute façon, les jeux sont faits, d’autant plus lorsqu’Alexandre pose ses lèvres sur les miennes. Je me fige un instant, je n’avais encore jamais été embrassée, de cette manière. « Rentre vite Grace, avec que ta tyrannique de sœur n’avoue tout à Papa… » Il replace une de mes mèches derrière mes oreilles et je me tourne vers Lucie. « Tu n’iras faire croire à personne que je fume Lucie. Mais soit, tu veux rentrer ou tu attends qu’Alexandre te donne son numéro de téléphone pour acheter ton silence ? » « Vraiment, ça achèterait ton silence… Lucie ? » Oh bien sur que oui sur le coup, elle ne résisterait pas à l’idée de me dénoncer ensuite voilà tout. « Je lui dirai tout, de toute façon » Je lève les yeux au ciel, je la connais tristement par cœur.« J’ai pas de portable de toute façon ».Je hausse les épaules et répète. « Il a pas de portable, aucune chance que je le revois donc. » Je lui adresse un clin d’œil et entraîne Lucie vers la sortie pour aller reprendre le métro.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Page 1 sur 1
 

hey youuu w/ Grace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Lettre pour Sa Grace
» VAUVRE - PERRAY
» Wess
» [Bionicle] Des mini-jeux grâce à vos pièces LEGO !
» Comment un Nasbaztag peut-il envoyer son adresse MAC ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
andrestanftw :: Nord de Paris :: Le Gibus
-