look at the stars w/ Rose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Messages : 6
Date d'inscription : 03/04/2013


MessageSujet: look at the stars w/ Rose   Sam 6 Avr - 20:57

La route fut longue et silencieuse, si l’on excluait les histoires relativement passionnantes de Jackie. Tout comme le véritable docteur, son clone humain s’ennuyait assez vite lorsque l’on quittait les verrous temporel et les failles entre l’espace temps pour parler d’histoires humaines banales qu’il avait longtemps considéré comme insignifiantes. Il devait cependant se faire à l’idée, puisqu’il s’agirait de son quotidien désormais, du moins jusqu’à que son tardis ait poussé et qu’il puisse voyager en compagnie de Rose, comme cela devait être selon ses propres mots. Silencieux, son regard caressait la graine avec douceur, l’inspectait avec émotion. Son double le lui avait donné dans l’idée de leur offrir finalement la vie qu’il aurait mené avec la seule compagne dont il s’était finalement épris, si la vie ne les avait pas séparé. Voyager, sauver l’univers, comme se contenter d’une vie normale après cela ? Lui l’avait compris. Le clone y songeait doucement, pensif, tout en maudissant mentalement ce moyen de locomotion loin de remplacer son précieux Tardis. Arrivés quatre jours plus tard, ils retrouvèrent le père de Rose et son petit frère autour d’une table remplie, ou foisonnaient de toutes parts les récits de leur dernière aventure noyée dans une ambiance de retrouvailles et d’enthousiasme en parfait décalage avec les ressentis de l’exilé. Une fois le dîner passé, il préféra s’isoler prenant l’air à l’extérieur et agenouillé devant un coin d’herbe, il planta alors, ce qui serait bientôt son tardis à en croire le docteur Donna Noble. Son visage s’assombrit en pensant à elle. Assez tristement, il connaissait la fin de son histoire sans avoir eu besoin de l’écrire. Elle lui manquerait comme tous ces gens qu’il avait perdu en voyageant avec eux. Il avait là l’occasion de s’offrir une vie différente, une seconde vie avec Rose jusqu’à ce qu’il ne s’éteigne lui aussi à la manière d’une étoile qui aurait brûlé trop longtemps. C’était là sa chance ; prendre le temps, qu’il n’avait jamais pris, cesser d’avancer sans se retourner comme il l’avait toujours fait, découvrir une toute autre vie. Il s’assit sur l’herbe et observa les étoiles pendant une longue heure avant d’être rejoint par son amie toujours éveillée.

Le double du docteur tourna la tête quand Rose posa la sienne sur son épaule. Il reporta alors son regard sur les étoiles tandis qu’elle commentait elle aussi pensive. Il comprenait assez bien son ressenti bien que ce soit difficile, mais ils étaient seuls ici à présent et penser à lui ne le ramènerait pas. « Do you miss it ? The sky, the stars, the trips ? » Il haussa les épaules. « What I miss is traveling with you. That is just four days. » Son regard se porta sur une étoile qu’il désigna du doigt. « I’d love to show you out there. Well, if Donna’s right, if the Tardis grows, we could... » Son regard dévia dans le sien une seconde. « I could show you... parallel stars ? » Un rire amusé s’échappa de sa bouche. Un rire amusé s’échappa de sa bouche. Observer ce monde parallèle et ses étoiles d’ici, le rendait à la fois nostalgique et curieux. Il n’avait finalement jamais vraiment pris le temps de s’arrêter, et tout ici était différent à des détails essentiels près. Son regard se posa sur Rose. Sa compagne faisait partie intégrante de ces détails maintenant.« We could go back there ? Together, you and me, with our own tardis ? » Le clone esquissa un sourire et haussa les épaules avant de reporter son attention sur le ciel. « We could go anywhere, except where he is. But we could do that, if you want to. The doctor, the Tardis and Rose Tyler how it should be. That's what he said.» Comme le véritable docteur l’avait dit, exprimant ainsi son souhait de savoir vivre cette vie tous les deux, comme s’il pouvait la vivre lui même par procuration.

 « Two humans travelling the stars ». La main du docteur retrouva alors celle de sa compagne, sans que son regard ne quitte le ciel d’encre, puis il mêla leur doigts dans une sorte de complicité nouvellement retrouvée. Un sourire s’esquissa ensuite sur ses lèvres tandis qu’il s’octroyait le droit de la corriger. « Well human-Time lord. » Il haussa les épaules et s’allongea sur l’herbe. « So here were are, you’re stuck with me, and I have to find a proper house, a job and pay bills. Is your offer still valid ?» Le docteur chercha son regard avec nostalgie, se rappelant une conversation qu’ils avaient eu tous les deux à propos de partager l’endroit ou ils vivraient, dans le cas où ils seraient forcés de rester coincés sur une quelconque planète. « Of course it is ». Il posa sa main sur son cœur toujours très fortement intrigué par l’unique battement de son muscle cardiaque. « That is, of course, if you can support me everyday, human time-lord » Il pencha la tête sur le côté pour croiser son regard avec un sourire de nouveau inscrit sur ses lèvres. « We lived together in a blue box I can handle it I guess. » Il ajouta alors amusé. « Well a much bigger-in-the-inside blue box. » Il approcha la main de Rose de son cœur et la posa délicatement sur sa poitrine. « Can you feel it ? Just one heart. » « Does it feel weird ? »  Demanda alors rapidement Rose en se tournant vers lui, la main toujours posée contre son torse. « Weird is the word. » Le docteur s’empressa de répondre tout en tentant d’écouter ses propres battements. « I’m human. » Human Time lord. Mais dans le fond, c’était surtout la partie humaine qui comportait le changement délicat auquel il devrait se faire. « I’m going to die. » déclara t-il simplement comme s’il le réalisait seulement maintenant. Une partie de lui accueillait l’idée naturellement alors qu’une autre qu’il ne connaissait pas encore jusque là, découvrait sans doute là un sentiment bien plus humain, la peur de mourir.

_________________
How much pain has cracked your soul, how much love would make you whole. You're my guiding lightning strike. I can't find the words to say, they're overdue. I'd travel half the world to say I belong to you. And she attacks me like a Leo. When my heart is split like Rio. But I assure you my debts are real. But I can't find the words to say, when I'm confused, I'd travel half the world to say, you are my muse.


Dernière édition par John Smith le Dim 7 Avr - 16:46, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 6
Date d'inscription : 03/04/2013


MessageSujet: Re: look at the stars w/ Rose   Sam 6 Avr - 21:32

Un long trajet, peu de sommeil finalement, et le silence des réflexions, autant de choses perturbantes et peu confortables dans lesquelles il a fallu s'enfermer pour regagner notre domicile à Londres, celui où toute la famille nouvellement composée s'est établie. Je n'ai plus beaucoup parlé, me contentant pour la plupart du temps de me plonger dans mes pensées sans vouloir les exprimer, sans en être capable d'ailleurs. Papa a voulu tout savoir de notre voyage quand nous sommes rentrés, et il a fallu raconter dans les détails tout ce qu'il s'est passé, ce qui a ajouté à l'épreuve. Mais alors que le dîner s'achève sur une touche plus légère, et que nous avons retrouvé l'espace vital dont nous avions tous besoin, je décide de partir à la rencontre de mon Docteur personnel. Je laisse Maman débarrasser après avoir déposé mon frère dans son lit, et embrassé mon père pour lui souhaiter une bonne nuit. Tout est tellement différent ici, différent de ce que j'ai connu avant, différent même de l'époque où, persuadée que je ne reverrai jamais le Docteur ou son tardis, je me laissais consoler par Mickey, devenu plus un ami qu'autre chose. Lui est resté là-bas cette fois, loin. Chaque voyage entraîne de plus gros changements encore. Je pousse la porte de dehors et le trouve installé dans l'herbe, le regard vers les étoiles. Je garde le silence pour m'approcher à pas feutrés, et m'assois à ses côtés sans rien dire, m'autorisant quand même un geste de tendresse en posant ma tête contre son épaule. Il fait frais, tout me semble neuf, calme, plus tranquille et moins brouillon que ces derniers jours qui se sont écoulés. Au bout de quelques instants de silence, ma main accroche son bras et je relève un peu les yeux vers lui. « Do you miss it ? The sky, the stars, the trips ? » Il hausse les épaules avant de me répondre cela dit : « What I miss is traveling with you. That is just four days. » J'acquiesce lentement, je ne comprends que trop bien le manque, je vis le même. Au delà de l'amour que je n'ai cessé de ressentir pour lui, pour le Docteur, être ramenée à un monde réel peuplé d'humain, être privée du voyage que je pratiquais à mon aise depuis deux ans, c'est ce qui a sans doute constitué la partie la plus difficile de tout. Son doigt pointe une étoile et je l'observe, curieuse. « I’d love to show you out there. Well, if Donna’s right, if the Tardis grows, we could... » Son regard rencontre le mien et mon cœur accélère un peu son rythme. « I could show you... parallel stars ? » Je souris légèrement mais interloquée, aussi. « We could go back there ? Together, you and me, with our own tardis ? » Je l'interroge du regard et pose ma main sur son bras, relevant les yeux vers l'étoile qu'il vient de me montrer à l'instant. De nouveau, il hausse les épaules, et mon regard suit le sien sans demander son reste. « We could go anywhere, except where he is. But we could do that, if you want to. The doctor, the Tardis and Rose Tyler how it should be. That's what he said.»  Je souris un peu, tout ça me semble logique après tout.Et si je suis aujourd'hui désœuvrée, il ne pourra pas en être ainsi pour le reste de mes jours. « Two humans travelling the stars ». Je repose ma tête sur son épaule en essayant d'imaginer ce à quoi pourrait ressembler nos futurs voyages.Le risque me semble évident mais l'appel d'ailleurs est trop fort, déjà pour moi, je ne peux qu'imaginer à quel point il l'est pour lui. La vie dans les étoiles est littéralement plus belle, personne ne peut lutter contre ça.

« Well human-Time lord. » Il me reprend, avant de s'allonger sur l'herbe. Je ris un peu, tandis qu'une foule de souvenirs me revient soudainement. « So here were are, you’re stuck with me, and I have to find a proper house, a job and pay bills. Is your offer still valid ?» Je l'imite et m'appuie sur mes coudes pour regarder le ciel de nouveau, souriant. « Of course it is ». J'acquiesce, il est étranger d'obtenir maintenant et dans ces conditions tout ce à quoi j'ai toujours aspiré, mais autant me donner les moyens de vivre cette vie que je regrette chaque jour depuis tant d'années. « That is, of course, if you can support me everyday, human time-lord », je lance d'une voix solennelle, plus amusée qu'autre chose. « We lived together in a blue box I can handle it I guess. » J'acquiesce lentement, songeuse, submergée par une nouvelle vague de souvenirs, encore. « Well a much bigger-in-the-inside blue box. » Je me rappelle aussi la première fois que je suis entrée dans ladite blue box et soupire un peu, nostalgique. Lui attrape ma main et la pose sur sa poitrine, délicat. Mon coeur se met à battre un peu plus vite et je plonge mon regard dans le sien. « Can you feel it ? Just one heart. » J'acquiesce lentement, laissant ma main là où il l'a posée. « Does it feel weird ? » Je souris légèrement et me retourne pour lui faire face, ma main toujours sur son coeur. « Weird is the word. » Je lui laisse le temps de poursuivre sans pour autant faire de commentaire, essayant moi même d'assimiler cette information de taille. « I’m human. » J'acquiesce lentement, et lui offre un sourire tendre. « I’m going to die. » C'est tellement étrange. J'acquiesce de nouveau, vaguement, et me mords la lèvre, en m'approchant un peu. « But not now, please ». Je souris un peu plus, puis inspire, détachant ma main pour me tourner vers le ciel à mon tour. « We have a life to live first ».

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Page 1 sur 1
 

look at the stars w/ Rose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
andrestanftw :: london
-